Jenny, voilà une génie de la peinture qui découvre sans bouger. Un sédentaire qui se nourrit de ses voyages et qui nous dit, comment savoir qui on est, sans regarder les couleurs du rêve. Jenny a pensé, avant de nous donner à voir, à voir n’est pas avoir, voir n’est pas décider. Elle avance pour recueillir les douceurs du temps, son ombre, elle l'a peinte, son sommeil, elle lui donne forme et demain sera toujours aujourd’hui. Peindre pour penser sa vie et lui offrir la chance. Une continuité de lignes s’agitent sous sa palette. Être artiste n’est pas un choix, mais une réponse au vide, au silence. Rien ne lui échappe, elle sait tourner les pages pour écrire ces images. C’est une charge de pigment qui vient frapper sur la toile en compagnie de silences et de mots qui chantent autour. C’est l’aventure du corps rattrapé par les esprits qui rôdent pour protéger les images que Jenny Kakpo amène comme par l’enchantement de la naissance recommencée. Rien de solitaire dans ces peintures qui semblent décidées seules de leurs libertés. Le chemin est là, il avance, elle avance, elle écrit, il trace, elle donne le ton, il sonne. Pourquoi peindre quand écrire donne à voir et à penser, pourquoi chanter quand les dessins sont musique. C’est Jenny Kakpo qui décide ou plutôt son inspiration qui vient lui indiquer cet horizon du moment et son temps de toujours. Formats de tous les territoires, territoires des mains qui guérissent, espaces du cœur. La couleur des uns s’impose aux autres et aussi à nous, piégés par cette ardeur de la création qui respire pour traduire le sens et le souffle de la vie. C’est bien avec la chance que nous donne rendez-vous Jenny Kakpo, elle nous en donne les clefs, les codes et la beauté. Jean Digne, Président Musée Du Montparnasse, Paris, Président Correspondance du Monde. Préface Mon métier de Peintre, Jenny KAKPO, Livre Broché & e-book-Digital, Sortie Année 2009